top of page
  • Photo du rédacteurStéphane Lacroix

Une poignée de syndiqué·es à la fête du Travail

La Presse ce matin rapportait que quelques centaines de travailleurs et de travailleuses seulement ont manifesté pour souligner la fête du Travail.

Par ailleurs, contrairement à ce que l’un des leaders syndicaux a affirmé dans ce reportage, la manifestation du front commun intersyndical prévue pour le 23 septembre prochain a besoin d’être très convaincante, autrement le gouvernement pourrait être tenté d’être encore plus intraitable aux tables de négociations.

Une présence massive de membres syndiqué·es est le seul moyen pour contraindre le gouvernement à céder devant les revendications des travailleurs et des travailleuses.


On se souviendra que le premier ministre a négocié par-dessus la tête des syndicats pendant la pandémie, octroyant notamment des augmentations aux préposé·es aux bénéficiaires sans en avoir discuté au préalable avec leurs instances syndicales. Ainsi, le message que ce gouvernement aura envoyé est qu’il peut court-circuiter les centrales syndicales et parler directement aux membres sans conséquences.



Comments


bottom of page